Il faut briser la glace et libérer l'âme de son carcan de gel. Artistes de toutes disciplines, théâtre, musique poésie et autres; cessez de parler, enfermez-vous et pratiquez votre art. Ce qui bouge ne peut en général geler. Alors bougez.
Clarissa Pinkola Estés

samedi 14 janvier 2017

Je n'ai jamais fait d'escalade mais je sais ce qu'est gravir une montagne




Il m'aura fallu un an et demi pour m'en rendre compte. Prendre la mesure de ce que j'avais fait :
J'y étais parvenu. J'avais réussi à le quitter. À mettre un terme définitif à cette relation toxique qui durait depuis toutes ces (trop longues) années. C'est fou, mais ce n'est que maintenant que je prends réellement conscience de ce que j'ai fait. Et tout me revient. Les larmes. Le désarroi. La douleur. Toutes les situations dramatiques, chaotiques, cataclysmiques... Toute cette énergie perdue à essayer de faire tenir un château de cartes en pleine tempête. Mais aussi et surtout, toute l'énergie et la Force dont j'ai fait preuve pour tenir bon... Tenir bon pour moi. Pour ma Liberté. Pour mes enfants. Pour nous. Pour notre droit à vivre une vie digne. Vivre. Tout simplement.

Alors certes, je n'ai jamais fait d'escalade mais je sais ce qu'est gravir une montagne.

Une montagne psychologique. Une montagne qui semble infranchissable. Impossible à gravir. Dont on ne voit (pratiquement) jamais le bout. Et pourtant. Je vous écris du sommet... De là-haut, la vue qui s'offre à moi est sublime. Et parmi la multitude de paysages à couper le souffle que j'admire, un chemin, un sentier sinueux semble se dessiner sous mes yeux :


Celui que j'ai emprunté et qui m'a mené à la libération.
M'a rendu à moi-même.


J'aimerais vous en baliser les grandes étapes.


1. L'Aveuglement

On se retrouve comme tombée sous l'effet d'un "charme". On ne voit rien de la réalité de notre situation. Pour ma part, j'ai passé beaucoup de temps à cette étape. Il était comme un "dieu" pour moi et "l'amour" passionnel qu'il m'apportait effaçait tous les mauvais côtés de sa personne, de notre relation. Tout était pardonnable et pardonné d'avance. Je souffrais, mais je l'ignorais. Je ne ressentais pas ma propre souffrance car il occupait l'entièreté de mon esprit. Il occupait tout l'espace, était au centre de toute mon attention. Tout mon monde tournait autour de lui. Comme une obsession. Auprès de lui je me sentais (croyais) vivre. Sans lui, je dépérissais. Je n'avais aucune idée ni aucune réflexion profonde de ce qu'était réellement l'amour. Encore moins l'amour de Soi. Je n'étais pas encore initiée à mes Trésors Féminins. La naïveté engourdissait mes sens. Je n'avais donc rien à remettre ni en cause ni en question. Je vivais, sans le (sa)voir dans un brouillard d'illusions.


2. Les Doutes

À un moment donné, la douleur commence à se faire sentir. Quand les trahisons, coups bas et autres déceptions s'enchaînent sans discontinuité. Dans mon cas, il ne s'agissait pas de violence physique mais émotionnelle et psychique. Ce qui se passait c'est que j'étais seule à porter cette relation et.... à le porter lui. Je donnais tout pour le "sauver". De ses démons, de ses (interminables) problèmes, de ses difficultés à être au monde. Mais rien n'y faisait. J'ai commencé à me poser des questions. En acceptant de ressentir partiellement ma peine et ma fatigue, j'ai commencé à douter. À ne plus être aussi sûre de vouloir rester avec lui. C'est alors que commence le jeu des séparations - retrouvailles à répétitions. Je suis toujours à l'initiative de la séparation et lui des réconciliations... C'était presque devenu une routine; la routine de notre couple. Je n'étais néanmoins pas suffisamment en connexion avec ma véritable nature pour supporter une séparation définitive.


3. Le Déni

On finit par sentir. Par savoir que la relation n'en est pas une d'amour.... mais on s'accroche. On refuse d'admettre l'évidence. On ressent à présent toute notre souffrance et notre lassitude mais quelque chose en nous refuse de voir clair et de tirer les conclusions qui s'imposent puis agir en conséquence. La peur de s'être trompée, d'avoir investi tout ce temps et cette énergie à perte, nous paralyse. Car il en faut de la Force pour affronter la vérité. La réalité. Je ne pouvais m'y résoudre. Alors j'ai préféré le déni. Et la fuite... Il y avait forcément un moyen, une façon d'arriver à l'harmonie dans notre relation. Et puis peut-être que je m'y prenais mal ? Et si c'était moi le problème ? On entre ici dans un cycle épuisant de remises en question, de recherches de solutions, de causes possibles etc... On se persuade de "lâcher prise", que tout n'est peut-être pas si grave, pas si mal. En réalité, on s'abandonne soi-même. On va chercher loin... très loin... Plus c'est loin, mieux c'est pour éviter de croiser l'évidence simple et nue. On perd pied avec la réalité. On s'enfonce dangereusement dans un engrenage qui risque / finit toujours par nous coûter très cher.


4. Le Réveil

Il survient tandis que la très lourde facture, à mes frais - au propre comme au figuré - ne cesse d'augmenter. Et puis je ne suis plus seule à payer. Il y a les enfants. Heureusement que ma connexion avec eux est sans faille. L'épuisement psychologique est à son comble. Alors un jour, on finit par voir. Ouvrir les yeux ne suffit pas. Il faut regarder et accepter la douleur que VOIR implique. Voir tout ce qu'on voulait éviter par peur de souffrir. On finit par le voir, par nous voir tel que nous sommes. L'horreur, le dégoût et la honte ne nous font pas de cadeaux. Le désespoir, la colère et le sentiment d'avoir tout perdu, si. En acceptant de leur faire face et de les ressentir pleinement et sans censure, nous allons trouver la Force de partir en quête de ce qui est profondément nous, rejeter tout ce qui ne l'est pas et qui nous en éloigne. C'est à ce moment que j'ai effectué une longue et lente descente dans mes profondeurs et renoué avec ma nature Féminine Sauvage. Au fur et à mesure que je désinvestissais cet "amour" destructeur, j'investissais dans une forme d'amour encore inconnue à mes yeux : l'amour de soi.


5. La Libération Intérieure

Autour de moi, dans notre relation, rien n'a (visiblement) changé. Mais en moi.... c'est une véritable révolution. Mon intuition, mes visions, ma perspicacité sont plus affûtées que jamais. Lui ne remarque rien au départ. En réalité, il est démasqué. Tous ses mensonges, manipulations, stratégies de défense et surtout d'attaque sont mises à nu. Je sais quand il ment, quand il se prépare à faire un mauvais coup. Je vois tout son égoïsme. Le chaos qu'il sème dans notre vie et dans mon esprit. Cela fait mal. Très mal de découvrir cette personne que l'on croyait aimer si fort sous son véritable jour. A ce stade il n'est plus du tout question d'amour. Je suis décidée à en finir avec cette relation. J'appelle de tous mes vœux la libération. Plus question de céder la moindre part de compréhension ou "compassion". Du coup, la guerre est déclarée car lui ne veut pas perdre sa suprématie, son emprise sur ma vie. Il sent que je lui échappe, que quelque chose se passe. Une autre forme de lutte débute alors : le combat pour la liberté. Ici, ce qui est important c'est de ne surtout pas flancher, baisser les bras. Tout ne va pas s'arrêter d'un coup de baguette magique. Nous avons mis des années à fermer les yeux et à nous enfermer nous-même dans cette relation, alors il va falloir faire preuve d'endurance et de patience. Certainement pas d'une patience passive. Bien au contraire : il faut à chaque jour, chaque instant affirmer intérieurement sa volonté de sortir de cette relation étriquée. Être au clair avec soi-même est capital. Ici, nul doute ne doit / ne peut encore subsister. Plus de place pour le "je veux le quitter... mais..." C'est ainsi et ici que tout se joue. La lâcheté n'a plus sa place.


6. La Libération Physique

"Libère-toi intérieurement et je me charge du reste". Voici ce que me murmurait la Vie dans les moments de découragement extrêmes. Mille fois j'ai tenté par moi-même de mettre fin à cette histoire. En vain. Les circonstances faisaient qu'il restait toujours un lien invisible qui ne me permettait pas d'être totalement libérée de lui. Ce qui aujourd'hui m'est compréhensible. Après avoir lutté aussi fort et aussi longtemps contre la Vie pour le garder à mes côtés, il n'allait pas être si aisé de m'en "débarrasser" à présent. Le vouloir de tout son cœur, de toute son âme était le premier pas. Le seul, en définitive; car ensuite, c'est la Vie qui prend le relai. Fais ta part. La Vie fera le reste. On est d'accord que notre part est un travail des plus colossal. Contentons-nous de nous y consacrer sans céder au désespoir. Cela m'aura pris 2 ans pour que la libération physique ne succède à la libération intérieure. C'est arrivé quand la Vie l'a décidé. Dans des circonstances inattendues et imprévisibles par moi. En un instant, tous les liens ont été rompus sur le champ. Nous sommes parti chacun de notre côté et aujourd'hui, tout est (définitivement) fini.


Je suis LIBRE
 







© Myrrhe Yam - Poétesse des Temps modernes, à travers les histoires qu'elle écrit pour petits & grands rêveurs, c'est toute la Beauté & la Magie de la Vie qu’elle célèbre. Femme Visionnaire & Intuitive, elle accompagne les Femmes à la reconquête de leur Soi Instinctif & de leur Rayonnement Personnel.

jeudi 29 décembre 2016

Quand vient le temps de (se) choisir


 “Ma décision est prise. Je vais partir. Dans mon choix, il y a une fidélité à tous ceux qui avant moi ont choisi. Une fidélité aux compositeurs et aux pianistes, aux poètes et aux peintres, aux écrivains et à tous les anonymes sur la terre qui ont dit non un jour, inspirés par un oui plus vaste.” HJ Lim 


Prendre conscience d'avoir un choix à effectuer à chaque instant de sa vie, c'est déjà mettre un pied dans une autre réalité. Dans la réalité. Celle-là même que les pouvoirs en place veulent par tous les moyens nous faire éviter. Décider de dire oui quand c'est oui, non quand c'est non, c’est faire le choix d'être pleinement vivant et conscient. C'est tracer et suivre son propre chemin. Prendre conscience que de vivre selon la croyance “c'est comme ça, pas le choix…” est en fait un choix : l'absence d'en faire. Quand nous disons que nous n'avons pas le choix, nous faisons en réalité l'aveu de notre propre défaite. Notre propre soumission. Résignation.... Lâcheté? Nous avons baissé les bras et pour ne pas avoir à affronter la douleur de cet acte, nous nous empressons de crier haut et fort : C'est ainsi, je n'ai pas le choix. La vérité c'est que nous avons toujours le choix. Ne pas choisir en est un. Cela équivaut à choisir le chemin tracé pour nous. À suivre les instructions que d'autres ont inventé à notre place et sans nous consulter. À transférer tout notre pouvoir entre des mains inconnues. En somme, choisir de les laisser choisir pour nous. Au lieu donc de dire je n'ai pas le choix, nous ferions mieux de dire je choisis de m'abandonner moi-même. Car c'est de cela dont il s'agit. De Soi. De ce que nous faisons de nous-même.



Mais pourquoi choisir de ne pas choisir?


Pour éviter…..
      la lutte inévitable que cela implique contre le courant dominant…..


Pour éviter…..
       l’effort et le courage de prendre ses propres décisions……


Pour éviter…..
       la responsabilité qui vient avec……


Pour éviter…..
        les jugements et le rejet……


 Pour éviter…..
        la peur de l'inconnu......



****liste non exhaustive !****



Car la personne qui choisit se positionne. Elle prend le risque d'exister. D'exister véritablement. En dehors de toute norme préétablie. Elle est debout. Malgré le vent et l'orage. Debout. Malgré la tempête. Les deux pieds fermement ancrés dans la terre. Sa terre. Sa vie.

 

(se) Choisir, c'est donc faire face. 

 

C'est s'exposer. 

 

C'est donc être dans l'action, dans l'incarnation.



Incarner ses rêves, ses aspirations profondes, ses valeurs.


C'est être, vraisemblablement. Être soi et personne d'autre ! Et c'est ce qui effraie.




Le chanteur Flo Delavega, membre du groupe à succès Fréro Delavega, a récemment annoncé la séparation du groupe du fait de son irrépressible besoin d'aligner sa vie sur ses valeurs profondes; à savoir : simplicité volontaire, autonomie, cocooning et vie de famille, connexion à la terre loin des strass et paillettes d'une vie à 100 à l'heure sous les feux des projecteurs du showbiz. Le jeune homme ne pouvait plus supporter le malaise de devoir jouer le rôle - imposé - de celui qu'il n'était pas. Le prix à payer devenait trop lourd, la fracture, irréparable.


La nouvelle a fait l'effet d'une bombe.


Mais le jeune homme a choisi. Il s'est choisi.


Et moi j'admire. J'adhère. J'adooooooore !


Bravo Monsieur et merci pour la leçon de courage.



Cette Sagesse Sauvage est ce que nous gagnons lorsque nous (nous) choisissons. Le Sauvage en nous veut la liberté. La Sagesse, ce qu'il y a de mieux pour nous. En choisissant ce qui résonne en nous, nous gagnons la liberté et inversement quand nous sommes pleinement nous-même, nous nous dirigeons toujours vers ce qui est juste pour nous. Pour nous. Pas pour les autres ou la société. 

En général, quand nous faisons ce genre de choix, nous passons pour Fou. Renoncer à tout ce qui, dans cette société, fait sa gloire (argent, renommée, sécurité, pouvoir, prestige etc...) est le propre de la Sagesse Sauvage qui nous pousse envers et contre tout à (se) choisir. A oser faire les choix du cœur, des tripes. Ceux qui nous porteront plus loin dans l'authenticité et l'intensité de notre propre vie. 



Ce, bien que rien ne soit garanti. Acquis. Sûr...

C'est choisir de vivre sa vie au Présent

en suivant le flow de ce qui est, ce qui pulse et nous appelle.


*********************


Je vous laisse en compagnie d'une Muse envoûtante, Natalia Doco, bien connue de Flo DelaVega puisqu'il s'agit de sa compagne... Et quelle Femme ! Une Femme Debout, Talentueuse, Forte & Sensible à la fois. Qui, définitivement, a choisi. Et s'est choisi. Enjoy !





"Plus tard, il sera trop tard. La Vie, c'est maintenant."
 Jacques Prévert

 
  http://myrrheyam.blogspot.fr




 © Myrrhe Yam - Poétesse des Temps modernes, à travers les histoires qu'elle écrit pour petits & grands rêveurs, c'est toute la Beauté & la Magie de la Vie qu’elle célèbre. Femme Visionnaire & Intuitive, elle accompagne les Femmes à la reconquête de leur Soi Instinctif & de leur Rayonnement Personnel.